Best Rottweilers

Oscar, une rencontre et un sacré parcours !

Voici un sacré compagnon qui mérite vraiment un Oscar dans le paysage cynophile français. Un parcours sans faute et un comportement digne des plus grands racontés par son maître.
A notre grand regret, nous n’avons pas eu Oscar lorsque c’était un chiot mais à l’âge de 24 mois !
J’ai connu son ancien propriétaire lors d’un entraînement de ring dans un Club Canin où celui-ci se rendait régulièrement afin de le préparer au brevet. En exposition, Oscar avait déjà remporté Longchamp – lors de la dernière édition en 1999 – où il fut exposé en classe jeune mâle et quelques mois plus tard, lors du Paris Dog Show à Vincennes mais cette fois en classe ouverte, s’offrant le luxe de « passer devant » un champion connu d’élevage belge, Tron Van Het Polderbos (Falco), alors qu’il avait à peine deux ans.

En temps que passionné par cette race depuis 1995, c’est donc logiquement que l’on me présenta Oscar et son maître et que ce dernier me proposa de le tester au mordant.
Après avoir sympathisé, quelques mois plus tard, son maître me contacta car il devait se séparer de son chien pour des raisons professionnelles. J’ai donc accepté sa proposition . Enfin l’aboutissement de mon rêve : un chien qui me plaisait par sa morphologie et par son caractère.
Vint alors l’engagement à notre première expo qui ne se révéla pas très positive car le chien fut quelques peu « virulent » sur le ring avec un juge qui n’appréciait guère cela. Je décidais donc de travailler la statique ainsi que les allures en compagnie d’autres chien afin qu’il se sociabilise.

Quelque mois plus tard, nous décidons donc de l’inscrire à la Nationale d’Elevage du CFR qui se tenait à Le Blanc (36). Mais une semaine avant la date fatidique, lors d’une partie de jeu avec Oscar, celui-ci m’a quelques peu bousculé et je me suis retrouvé avec une rotule déplacée (résultat : un mois avec une attèle). Qu’à cela ne tienne ! Je ferais la statique et mon amie fera les allures. Pari tenu ! Après une présentation statique irréprochable et des allures bien rythmées, Oscar termina avec la Réserve de CACS.